in

En conflit avec Air Algérie, les patrons du canadien SM International accusés de corruption au Canada

Bernard Poulin, patron de SM International

Bernard Poulin, patron de SM International

Le procès pour corruption de deux dirigeants du groupe canadien SM international, commencera le 8 novembre prochain au Palais de justice de Montréal, selon ce qu’a appris El Watan.

Le groupe SMi qui vient de remporter un arbitrage contre Air Algérie dans l’affaire de la construction du siège social de la compagnie nationale à Bab Ezzouar (Alger) se trouve ainsi décapité d’une partie de sa direction.

Son président fondateur Bernard Poulin, 66 ans, et son vice-président infrastructures Dany Moreau qui ont été arrêtés le 19 septembre dernier par l'Unité permanente anticorruption du Québec (UPAC) se présenteront avec six autres accusés pour une audience préliminaire.

Ils sont accusés « de fraude, de corruption dans les affaires municipales, d’abus de confiance et de complot, et ce, en lien avec un système de partage de contrats publics octroyés par la Ville de Montréal, entre 2001 et 2009 ».

Selon l’UPAC, l’enquête a démontré qu’ « il existait un réseau de firmes de génie-conseil, de fonctionnaires municipaux ainsi que d’un élu qui, entre eux, avaient élaboré un système de partage de contrats en échange de financement politique, de ristournes sur la valeur des contrats mis en cause (160 millions de dollars) ou d’autres avantages personnels ».

Le groupe SMI pourrait être blacklisté au Québec

Les conséquences de ces accusations ne s’arrêteront pas aux seuls accusés. Le groupe SM international pourrait être mis dans le Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics au Québec, une Blacklist qui a déjà accueilli SNC Lavalin accusé de fraude dans diverses affaires au Canada et à l’international.

Selon différentes médias locaux, « le gouvernement québécois « a entrepris des vérifications pour déterminer si le Groupe SM international (SMi) et ses filiales pourront continuer de faire affaire avec le gouvernement et les villes ». La décision pourrait prendre quelques semaines à quelques mois.

Fondé par Bernard Poulin en 1972, le groupe SM international est actif dans 35 pays. Il dispose de 8 bureaux à l’international dont un en Algérie. Il emploie 1000 employés.

La source

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Loading…

علق على الخبر

تعليقات