fbpx
Connect with us

الجزائر صحافة

Hamrouche propose son projet…choix du timing et du contenu!

Hamrouche propose son projet…choix du timing et du contenu!

الشروق

Hamrouche propose son projet…choix du timing et du contenu!

En publiant sa contribution, l’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche aurait pu relancer le débat autour des élections présidentielles, bien qu’il n’ait jamais parlé de ce rendez-vous.


De par son attitude et son intervention à la veille de la prochaine échéance électorale, l’ancien chef de gouvernement a fait parler de lui.

Mouloud Hamrouche, qui a pour habitude de rester loin des caméras, une posture qui lui a valu le qualificatif “sérieux”, a choisi en effet le moment propice pour rendre publique sa contribution à moins de trois mois de la présidentielle. Une telle sortie se veut -à coup sûr- un message à ceux qui se rencontrent dans les salons pour parler de l’avenir du pays et aux représentations diplomatiques étrangères qui profitent en général des débats générés par de telles sorties.

En vérité, l’ancien secrétaire général de la Présidence a présenté sa conception de la construction de l’Etat, l’exercice de la gouvernance et du rôle de l’institution militaire. Ainsi, il semble proposer un projet politique à un candidat qui semble en quête d’un horizon dans un univers où le flou prédomine et dont les tenants du pouvoir verrouillent visiblement tout.

Le candidat à la présidentielle de 1999 a l’habitude de choisir ce timing pour s’exprimer, lui qui était donné pour candidat en janvier 2014 avant de surprendre ses partisans un mois plus tard (février 2014) en annonçant n’avoir pas d’enthousiasme pour se lancer dans la course pour le Palais d’El Mouradia, lui qui était convaincu que les décideurs avaient choisi leur candidat, en l’occurrence le président Bouteflika, alors candidat pour sa propre succession pour un 4e mandat.

La contribution de Hamrouche -publiée dimanche dans le journal francophone “El Watan”- vise vraisemblablement à détecter la direction de la boussole tenue par les forces de décision au sujet des élections présidentielles d’avril 2019. En outre, il tente de dissiper les nuages qui couvrent la scène politique de manière à prendre une décision définitive par rapport à cette échéance.

Bon nombre de ses adeptes le poussent, à la veille de chaque élection présidentielle, de se porter candidat bien qu’ils ne soient pas structurés au sein d’un parti politique, mais ils sont présents dans différentes institutions de l’Etat.

Mais cet homme qui connaît bien les rouages du pouvoir sait pertinemment que pour pouvoir siéger au palais d’El Mouradia, il fallait obtenir l’accord des décideurs qui ne prennent pas en considération les urnes car le vote pour eux est la toute dernière étape. Autrement dit, le candidat choisi sortira vainqueur au final.

Par ailleurs, cette sortie de Hamrouche pourrait stimuler le zèle de potentiels candidats afin d’enrichir le débat politique autour de la présidentielle, comme elle pourrait en revanche être perçue comme une suite du flou qui prédomine car le non-enthousiasme d’un tel poids-lourd dont les ambitions sont connues devrait augmenter les craintes des candidats qui n’ont pas d’ancrage politique.


Ce deuxième scénario ne serait profitable qu’à des candidats qualifiés de “lièvres”, c’est-à-dire ceux qui se portent candidats en l’absence de vrais concurrents et qui savent bien qu’ils perdent, dont certains d’entre eux se préparent d’ores et déjà.

Mohamed Meslem / Traduit par: Moussa. K.

Continue Reading

أخبار الشروق

To Top