Connect with us

الجزائر صحافة

Quel message Bouhadja entend-il transmettre?

Quel message Bouhadja entend-il transmettre?

الشروق

Quel message Bouhadja entend-il transmettre?

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja s’est permis jeudi une balade dans les rues de la capitale. Ce qui n’est pas sans surprendre les observateurs qui commencent à se poser des questions.


En effet, Saïd Bouhadja a été aperçu marchant dans une ruelle près de la Grande-Poste (Alger centre) sans garde de corps.

Ayant vu quelques connaissances attablées dans une cafétéria en face de la Grande-Poste, le 3e homme de l’Etat les a saluées et a tenu à partager une tasse de café avec eux. Au bout d’une demi-heure,   il a pris congé d’elles et  repris le chemin en direction de son bureau.

 Lors de sa promenade, quelques gens de passage se sont approchés de lui pour prendre des photos avec lui, et ce loin des protocoles que ses prédécesseurs exigeaient.

L’un des amis de Bouhadja a indiqué que ce dernier n’envisage pas de déposer sa démission et qu’il continue à assumer ses fonctions.

Le président de l’Assemblée nationale a affirmé être protégé par la loi et que la majorité des députés ne réclament pas sa démission, invitant à l’occasion tous les députés, en particulier ses opposants, à faire preuve de sagesse et à s’asseoir à une table de dialogue en vue de résoudre la crise qui paralyse cette institution étatique depuis pratiquement trois semaines.

Selon toujours la même source, il aurait confié à ses proches qu’il soutiendrait le 5e mandat du président Bouteflika qui constitue, à ses yeux, une pierre angulaire de ce projet.

Si les lectures de cette démarche de Bouhadja diffèrent, ils sont nombreux à analyser cette sortie du président de l’hémicycle comme un défi lancé à ses deux adversaires, en l’occurrence Djamel Ould Abbès (FLN) et Ahmed Ouyahia (RND) qui le poussent à rendre son tablier.


Compte tenu de l’obstination de chaque camp et le gel des activités parlementaires, la situation devient de plus en plus inquiétante, d’autant plus que les députés sont appelés à débattre et à voter une des lois les plus sensibles, en l’occurrence la loi de Finances 2019.

Mohamed Meslem / Traduit par: Moussa. K.

Continue Reading

أخبار الشروق

To Top